2018 créé par

  • Gris Icône YouTube
  • Facebook
  • Instagram

VITALITÉ SEMAINE 2 DÉCISIONS

Bienvenue à la semaine 2 : Prise de décision.

FÉLICITATION! ;) Votre détermination à devenir une meilleure version de vous-même me fait chaud au cœur.

Cette semaine on prend des décisions… Une semaine où les choses vont changer… Une semaine chargée…

 

Cette semaine est une semaine d’apprentissage. Vous pouvez tout lire d’un coup et entreprendre les changements d’un bloc, ou vous pouvez lire un apprentissage par jour et expérimenté quotidiennement celui-ci, je les ai séparé comme tel. N’oubliez pas de pratiquer les vidéos quotidiennement et à la septième journée de ne pratiquer que le retour au calme et la posture restauratrice.

 

Bonne semaine!

Jour 1

La respiration : La respiration c’est la vie. On peut passer des semaines sans manger, des jours sans boire mais seulement quelques minutes sans respirer. Voilà pourquoi je mets l’accent sur les pratiques de respiration dans mon programme.

La respiration est aussi étroitement liée à nos émotions. On peut donc changer nos émotions grâce à la respiration. On appelle ça La mémoire émotive corporel (technique utilisé par les acteurs pour aller dans les émotions intenses, d’un coup, sur le cri de ‘’action!’’ du réalisateur. Et bien, on peut aussi l’utiliser dans la vie de tous les jours pour, à l’inverse, calmer nos émotions. Dans la vie de tous les jours nous respirons naturellement par la bouche et par le haut de la cage thoracique lorsque nous sommes fâchés, malades, stressés, apeurés, tristes et nous respirons naturellement par le nez et le bas de la cage thoracique lorsque nous sommes heureux, calme, serein et en santé. Nous pouvons donc, en étant conscients de ce qui se passe en nous, changer nos émotions et vitalité juste en changeant notre manière de respirer. Voilà pourquoi en yoga nous vous demandons de respirer par le nez, surtout durant les posture difficile, c’est pour créer un état d’être paisible et serein malgré les difficultés de la posture, pour ensuite être capable de faire la même chose dans la vie de tout le jours : garder un état d’être serein et calme malgré les difficultés de la vie. Changer son état d’être avec la simple respiration… Wow!

La respiration apporte aussi vitalité. Notre corps est fait de milliers et de milliers de cellules, toutes des êtres vivantes elles-mêmes, qui mangent et respire, tout comme nous. Plus nous respirons profondément, plus nos cellules reçoivent de l’oxygène, plus nous avons de l’énergie. Anecdote : J’ai, dans le passé, longtemps souffert de fatigue chronique. Et j’étais à mon plus bas d’énergie quand j’ai dû aller remplacer un prof de yoga… je m’y suis traînée, littéralement… Heureusement la classe s’intitulais Pranayamas (respirations yogique) donc au moins physiquement ce ne serait pas trop exigeant. J’ai donc enseignée une belle classe d’une heure de respirations dirigée (une belle expérience), une heure à être à l’écoute de notre respiration et à respirer. Lorsque je suis sortie du studio mon autobus passait, j’allais la manquer (à cette heure le prochain autobus était 30 minutes d’attente), j’ai donc courue pour la rattraper. Je tiens à vous expliquer  qu’à cette époque je manquais tellement d’énergie que le simple fait de courir était impossible. C'était déjà pour moi une surprise! Mais lorsque je l’ai rattrapée et que je me suis assise, toute fière de moi, j’ai remarqué que je n’étais même pas essoufflée! Pas du tout! Une heure de respiration avait complètement changé mon énergie, ma capacité au cardio, ma vitalité. Maintenant imaginez pratiquer quotidiennement… pas pire hein?... c’est ça que je veux dire … ;)

Petite pratique de la semaine : Lorsque vous observez une émotion négative (tristesse, frustration, colère, etc…) voyez d’où vous respirez et tentez de changer votre respiration. Voyez si ça aide à modifier vos émotions.

Jour 2

Le mouvement : La semaine dernière je vous parlais de la nécessité de bouger. En effet, les études scientifiques prouvent que la sédentarité de notre société serait à la base de la plupart de nos maux. Le corps humain est fait pour être actif. C’est de la physique de base : un corps en mouvement reste en mouvement, un corps immobile reste immobile. Si on veut de l’énergie, il faut en dépenser.

Commencez à penser à NEAT (None Exercise Activity Thermogenesis), des activités physiques sans nécessairement être des exercices. Exemple, se tenir debout durant un meeting plutôt qu’assis, marcher le plus souvent possible (personnellement je prends une marche de 30 minutes après chaque repas), travailler debout, travailler dans le jardin, faire le ménage de votre maison, aller danser, faire l’amour, aider des amis à déménager ;)… Ce qui est génial dans cette pratique c’est que des choses peu amusante, comme faire le ménage, le deviens parce qu’on sait que c’est bon pour la santé. Anecdote : Un soir je suis rentrée à la maison après une longue journée de travail. J’avais très hâte de m’assoir et de me ressourcer. Mais mes chats en avaient décidé autrement. Leur griffoir (où ils font leurs griffes) en cartons avait été complètement détruit. Il était en miette! Et ce, répandue à la grandeur de la cuisine. Ma première réaction a été ‘’Yeah! Plus de NEAT!!!’’ lol J’ai ensuite remarquée à quel point mon attitude avait changé grâce à cette pratique. Au lieu de me découragée ou de me fâchée, j’étais excitée! Lol

Le mouvement aide aussi à la désintoxication. Le système Lymphatique est extrêmement important. Son rôle est multiple : Il draine les excès de liquides se trouvant au niveau des tissus et participe à la détoxication des organes et du corps. Il contribue à la circulation de nutriments (mais moins que le sang). Il permet la circulation dans tout le corps et hors des vaisseaux sanguins des globules blancs et dans le processus d'activation de la réponse immunitaire. C'est un élément essentiel du système immunitaire et des processus cicatriciels. Il contribue à la circulation des hormones. Mais, contrairement au système sanguin, qui a le cœur comme pompe pour faire circuler le sang, le système lymphatique, lui, n’a pas de pompe. Sauf… le mouvement. Plus on bouge, plus nous faisons circuler le liquide lymphatique et entraînons ainsi tous ses bienfaits.

 

Le mouvement aide aussi à lubrifier les articulations. Plus nous bougeons, plus nous sommes mobile, plus nous avons de la mobilité.  Le liquide synoviale (le Jigaloo du corps) est secrété plus on bouge.

Il a pour fonction de réduire la friction en lubrifiant l'articulation, d'absorber les chocs, de fournir de l'oxygène et des nutriments au cartilage articulaire et d'éliminer le dioxyde de carbone et les déchets métaboliques. Le liquide synovial élimine les microorganismes et les débris issus de l'usure normale ou de la déchirure de l'articulation. Lorsqu'une articulation synoviale est immobilisée pendant un certain temps, le liquide devient plus visqueux (gélatineux) donc l’articulation est plus raide mais, à mesure qu'on augmente le mouvement, sa viscosité diminue, il devient plus clair, l’articulation devient plus mobile. La période d'échauffement qui précède une séance d'exercices a entre autres effets bénéfiques celui de stimuler la production et la sécrétion de liquide synovial. Plus la quantité de ce dernier est grande, moins il y a de pression et d'efforts sur les articulations pendant l'exercice.

Alors… Bougez! ;)

 

Petite pratique de la semaine : Ajoutez une alarme à votre cellulaire qui vous rappellera de bouger toutes les vingt minutes. Vous êtes au bureau? Et bien levez-vous, étirez-vous, faîtes le tour de votre bureau avant de vous rasseoir. Vous verrez une augmentation de votre énergie mais aussi de votre productivité. C’est votre patron qui en sera content!

Jour 3

La socialisation : Notre société individualiste souffre. L’être humain est un être social. C’est viscéral nous devons connecter avec les autres. Mais les réseaux sociaux, l’internet, etc… déforment ces connections. Dire bonne fête sur Facebook (même si oui ça fait bien d’être bombardé de beaux souhaits) n’est rien à comparer d’un face à face suivis d’un beau câlin. Ça me désole à chaque fois que je remarque les résistances ou bien carrément les refus de connecter durant mes classes de yoga, ne serait-ce que le remerciement de la fin de classe où je vous fais vous saluer entre vous. Il y en a qui refuse… très triste… Vous allez me dire : Mais Fanou tu fais des classes sur internet! Et oui, j’utilise les réseaux sociaux, j’utilise l’internet, mais je choisis de ne le faire que le matin, et pour mes classes je vous donne comme devoir de vous déconnecter la majorité de la journée. ;) Nous vivons à l’ère des réseaux sociaux, que voulez-vous… mais c’est notre responsabilité de ne pas perdre notre communauté, notre connection avec les autres. Des fois des choses simples comme sourire à un étranger sur la rue, aider quelqu’un à monter sa poussette, serrer dans ses bras un ami, un collègue, faire des activités entre amis, regarder quelqu’un dans les yeux… Je sais que pour certains ce devoir sera encore plus exigeant que la pratique de la semaine, mais essayez, petit-à-petit à vous rouvrir au monde. C’est aussi vital que de respirer. Et c’est prouvé scientifiquement que les gens très sociaux vivent plus longtemps et en meilleur santé que les gens isolés.

 

Petite pratique de la semaine : (difficile celle-là… ;)) N’utilisez les réseaux sociaux que le matin. Ensuite déconnectez-vous. Vous avez besoin de partager quelque chose? Faites-le en personne avec des amis. Faite la connaissance de quelqu’un de nouveau. Appeler un ami que vous n’avez pas vu depuis longtemps et prenez rendez-vous.

Jour 4

 

La spiritualité : Comme vous vous êtes inscrit à un programme de yoga j’ai confiance que vous êtes déjà ouvert à l’idée d’une spiritualité, ou au moins êtes curieux. Certains restes méfiants pesant à tort que spiritualité et religions sont la même chose… et bien non.

 

Pour paraphraser un post qui passait sur Facebook (et oui Facebook! Lol) ‘’Une personne religieuse fera ce qu'on lui dit ... peu importe ce qui est juste ... Alors qu'une personne spirituelle fera ce qui est juste ... peu importe ce qu'on lui dit.’’

 

La spiritualité est essentielle à la vitalité. Encore prouvé scientifiquement, les gens spirituel vivent plus longtemps et en meilleur santé que les gens athées. La raison est simple. Les gens spirituels se repose sur une force extérieur à eux, appelez-la Dieu, Lumière, Anges, Univers, Source… peu importe, mais ils croient, savent, pensent, qu’ils ont de l’aide, une guidance, des outils, un appui toujours présent sur lequel se reposer. Alors que les athées, ne se fient qu’à eux-mêmes, ils portent tout sur leurs épaules, ne peuvent s’en remettent qu’à eux. À la longue, le stress, la fatigue, la solitude, en quelque sorte, les épuisent et les vides de leur force vital.

Nous attirons ce que nous envoyons en vibration. Tout vibre : Objets, animaux, plantes, pierres, planète, humains, ondes, etc. Et les vibrations qui se ressemblent se rapprochent. Plus notre vibration est basse, plus nous allons attirer des choses, personnes, ou situations à basse vibration, ou vice versa. Nous ne pouvons contrôler que notre propre vibration. Une des manières le plus simple sont nos émotions. Plus nos émotions sont négative plus notre taux vibratoire descend. Plus nos émotions sont positives, plus notre vibration monte. Et il est toujours plus facile de descendre que de monter. C’est moins forçant. Il faut donc s’exercer régulièrement à augmenter notre vibration, à avoir des émotions positives. C’est comme un exercice physique, au début c’est dur, forçant, le lendemain vous êtes raqué mais au fur et à mesure vous devenez plus forts, les mouvements se font aisément. C’est la même chose avec les émotions. C’est une question de choix. Nous pouvons choisir de voir les situations qui nous arrivent de façon négative, ou positive. Des fois c’est plus facile que d’autre. Un outil pratique pour s’exercer est la méditation. Elle nous permet d’observer lorsque nous sommes négatifs, nous permet de faire le tri, de voir clairement, et de nous inspirer vers le positif.

Une technique spirituelle oubliée, mais tellement puissante, est de rendre grâce avant de manger. Cela aide sur tout plein de niveaux : Ça nous fait prendre conscience de ce que l’on a dans notre assiette. Très difficile de rendre grâce lorsque notre assiette est remplie de chose que l’on sait nuisible pour notre santé. Ça augmente le taux vibratoire de notre nourriture, donc augmente le nôtre une fois le repas terminé. Ça nous permet de ralentir notre débit de consommation. Plus on mange lentement, plus on laisse le temps au cerveau pour savoir si nous sommes rassasié.

Petite pratique de la semaine : Si la spiritualité est quelque chose de nouveau pour vous, commencez doucement en énumérant dans votre journal, quotidiennement, le matin de préférence, 3 choses pour lesquels vous avez de la gratitude et pourquoi. C’est déjà un beau début (c’est comme ça que j’ai commencé moi-même il y a des années).

 

Pour les habitués, peut-être pourrez-vous faire un autel à l’endroit où vous méditez. Une image ou une phrase qui vous inspire, un objet qui vous touche, un brûleur d’encens, des cristaux… etc. Amusez-vous à vous créer un espace où vous avez envie d’aller méditer régulièrement et qui vous aide à augmenter votre taux vibratoire vers le positif.

 

Vous avez déjà votre autel? Faite un pèlerinage : Prenez une longue marche dans un endroit qui vous inspire, avec plusieurs arrêts de méditation. Et répétez aussi souvent que vous voulez.

Jour 5

La Nutrition : Aaaaaaaaah… et oui, la chose qui influence le plus directement notre santé et notre vitalité… Il faut en parler. Mais, je ne vous parlerez pas de diète, je ne vous donnerez pas non-plus d’aliments miracle. Juste le gros bon sens : Mangez sainement. Mangez sainement c’est manger frais, Bio, plus de légumes que de viande, non transformé, ou alors transformé par vous-même avec des aliments frais, non transformé (exemple une sauce à spaghetti maison), un seul ingrédient ou alors très peu, et qui se prononce tous facilement… exemple éviter : L’azobisformamide! ;) Un de mes professeurs nous disait de se poser cette question avant de manger : Est-ce que ça court, vole, nage, pousse dans la terre ou tombe des arbres? Si la réponse est non, ne le mangez pas! Ex : une pizza de chez Mikes ne pousse pas dans les arbres.

Et mangez Bio! Le plus possible. Les pesticides et la pollution sont les plus grandes causes de maux de notre ère. Les épidémies de maladies auto-immunes comme le cancer sont causées entre autre par ces deux problèmes. Autant dans notre nourriture, que dans les produits ménagers et les cosmétiques que nous utilisons quotidiennement. Une amie m’a dit : ‘’Wow t’es riches!’’ Quand je lui ai dit que je n’achetais que Bio maintenant, et bien non justement! Je ne suis pas riche, mais je choisi d’investir dans mon avenir. Les sous que je dépense maintenant je vais les récupérer en étant en meilleur santé, le plus longtemps possible. Je ne dépenserai pas en médicaments ou en hospitalisation. Pour moi, ma santé n’est pas un luxe.

Le sucre… et oui, il faut en parler. Le sucre est une drogue plus addictive que l’héroïne. Les études scientifiques le démontrent : si un rat avec une addiction à l’héroïne se fait donner le choix entre sa drogue de choix ou du sucre, il va toujours choisir le sucre. Le sucre est un dépresseur, il augmente les chances de dépression, donc le classique de manger de la crème glacé après une rupture est la pire chose que l’on peut faire pour surmonter ce moment difficile. Le sucre, aussi, nourrit les maladies et les infections. C’est donc la pire chose que l’on peut faire que de donner du sucre à quelqu’un de malade.

Si vous avez envie de quelques choses de sucré… mangez un fruit! Ça c’est bon pour la santé! Mais attention, un, pas dix… Pas des jus de fruit, non plus (qui sont souvent avec du sucre ajouté… ??? pourquoi??? Je ne sais pas). Combien d’orange ça vous prends pour être rassasié? 1, 2 maximums? Et bien un verre de jus d’orange de grandeur moyenne, contiens 9 oranges pressées… beaucoup trop pour ce que l’on a besoin quotidiennement. Vous aimez croquer des bonbons? Mangez des fruits séchés plutôt. Pas l’idéal, puisque il n’y a plus aucun nutriment, et il ne reste que le sucre, mais c’est mieux que des bonbons chimique. Et attention le sucre n’est pas seulement ce sable blanc que l’on saupoudre sur notre café…. Ce sont tous les OSE (lactose, fructose, glucose…), les OL (sucre fait de fermentation comme l’alcool, maltitol, xénitol, éryptytol…), tous les hydrates de Carbonne à digestion rapide (farine blanche, amidon de maïs, riz blanc…). Il y en a partout, et c’est à nous de vraiment tout vérifier. Une autre raison de manger des aliments non transformés…

Qu’elle est la quantité et la fréquence de vos repas? Non seulement nous devrions manger une nourriture saine, complète, non transformé, avec plus de légumes que de viande, mais nous devrions manger moins souvent et prendre des plus petites portions. Notre société mange beaucoup trop et beaucoup trop souvent. Les pauses entre les repas sont extrêmement importantes. Elles permettent au corps d’utiliser les calories absorbées, de traiter les nutriments, et d’éliminer le superflu et l’usé et d’améliorer le microbiome intestinal.  Notre société a tout à portée de main. Le frigidaire est toujours rempli. Alors que nos ancêtres devaient aller cueillir ou chasser pour se nourrir, revenant bredouilles, des fois, allant se coucher le ventre vide. Le corps humain est fait pour ces jeûnes intermittents. Les organes demandent un répit. Souvent on pense qu’on a faim alors qu’en fait c’est une intoxication du foie qui nous donne ces symptômes. Si le foie est surchargé, il renvoi ce qu’il ne peut traiter et des symptômes de fatigue; étourdissement, faiblesse (qui nous font penser à de la faim) surgissent. Notre sommeil sera aussi perturbé si nous mangeons très tard le soir. Au lieu de dépenser de l’énergie à se régénérer et à se guérir (ce à quoi sert le sommeil), le corps devra gérer la digestion de cette nourriture. L’idéal est de manger sur une courte période, jamais après 20h et d’attendre d’avoir faim le matin pour prendre son premier repas. Personnellement je soupe à 17h (comme j’enseigne le soir ça me permet de ne pas manger vers les 22h quand je reviens à la maison) et ne déjeune (le mot indique le jeûne intermittent) qu’à 8h le matin. Mon déjeuner et mon souper son léger, mon diner, lui, est complet et généreux.

Nos ancêtre de 300 mille ans, avec qui nous partageons encore les même gènes, étaient des chasseurs / cueilleurs. Ils n’avaient pas de frigidaire, ils ne pouvaient conserver leur nourriture longtemps. Ils chassaient et cueillaient ce qu’ils allaient manger dans les jours à venir et même là, souvent que pour un seul repas. Et des fois ils ne trouvaient rien. Ils passaient des jours sans manger. Notre facilité à trouver et à conserver la nourriture nous a fait perdre la bonne habitude du jeûne. Ces pauses nécessaires entre les repas. Nous sommes capables de consommer de la nourriture, sans arrêt, toute la journée. Remarquez si vous laisser votre système digestif se reposer entre les repas? Vos organes ont besoin de souffler! Le pancréas, le foie, le colon… donnez-leur des pauses en pratiquant le jeûne intermittent. Cela consiste à ne manger que 3 repas par jours, sans snacks, et la pause entre le dernier repas de la journée et le premier du lendemain (le dé-jeûner) soit entre 13h et 16h de long. Ne vous en faites pas vous dormez durant la plus grande partie de cette pause, ce n’est donc pas difficile du tout. Assurez-vous que le dernier repas ne dépasse pas 3 heures avant de vous coucher, exemple, vous vous couchez à 23h, et bien le dernier repas devrait être terminé au plus tard à 20h. Vous verrez votre sommeille devenir plus profond, calme, vous aurez une meilleur digestion, plus d’énergie, plus de force et d’endurance. Moi ç’à changé ma vie. Anecdote : Une amie a ouvert mon frigidaire une fois et il était pratiquement vide, à part pour de la moutarde et des olives. Elle a bien rit de moi. Jusqu’à ce que je lui explique que je faisais ma version du chasseur / cueilleur, c’est l’heure du repas? J’ai faim? Et bien je dois sortir à l’épicerie me chercher quelque chose pour ce repas (pas plus d’un), et je refais ça, à chaque repas. Ça me fait aussi pratiquer mon NEAT ;)… J’ai souffert longtemps d’hypoglycémie, et l’idée de ne pas snaker continuellement me faisait peur… Et bien mes symptômes étaient aussi dû à mon foie intoxiqué : Toxic hunger, qu’on appel. Une fois que j’ai commencé le jeûne intermittent ces symptômes ont arrêté. Quand j’ai faim maintenant, c’est de manière normal. Yeah!

 

Petite pratique de la semaine : Choisissez une de ces choses : Manger non transformé, Manger Bio, Couper le sucre ou pratiquer le jeûne intermittent. Maintenant pratiquez-la. Commencez doucement, petit à petit. Il se peut que cette transformation dure un an ou plus et c’est très bien. Le but est de commencer.

Jour 6

Le Cycle Circadien : C’est notre horloge biologique interne. Chaque organe en a une. Une horloge qui est réglée avec le cycle du soleil. Pendant des milliers d’années nous étions forcés de vivre de jour et de dormir la nuit. L’électricité a changé ça, et pas nécessairement pour le mieux. En effet des études remarque que la ‘’Junk light’’ (au lieu de la mal bouffe, la mal lumière, surtout le LED) dérègle notre horloge biologique qui nous permet de nous guérir, régénérer et restaurer pendant le sommeil. Et l’ajout des écrans à lumière bleu  (télévision, cellulaire, ordinateur) empire la chose en faisant croire au cerveau qu’il fait encore jour en imitant le bleu du ciel. Nous devrions donc tout éteindre après 21h et n’avoir que quelques lumière ambrées ou, encore mieux des chandelles avant le dodo. Faites-en l’expérience, et vous remarquerez la facilité de s’endormir quand vous éteignez tout, alors que lorsque vous revenez à jouer à l’ordinateur après 21h comment vous êtes nullement fatigué.

S’il vous est impossible de tout fermer à 21h (exemple, vous travaillez) et bien il existe des filtres que vous pouvez vous procurer qui vont donner un éclairage ambré ou orange plutôt que bleu, qui sera moins nocif pour votre cycle circadien. Pour l’ordinateur l’application f.lux est facile à installer et se charge elle-même de changer la couleur graduellement avec l’heure du jour. Voici le lien : https://justgetflux.com/. Pour le cellulaire, les nouveaux modèles ont déjà l’option de mettre l’écran ambré, merci aux Américains Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young, à qui l’ont à décerné le prix Nobel de médecine en 2017 pour leurs études sur le cycle circadien. Mais si vous avez un vieux modèle, l’application Twilight est excellente, elle fait la même chose que f.lux. Pour la télévision… alors là ou bien vous n’écoutez plus la télé après 21h (ce que je fais moi-même) ou vous vous procurez des lunettes spéciales : Lunettes de sécurité Uvex Skyper (teinté orange) à 8 $, qui bloque la lumière bleu. Oui on a l’air fou… mais vous serez tellement plus en santé. Dites-vous qu’il est plus facile de guérir un égo qu’un système immunitaire… ;)

Un bel article sur les recherches des trois récipiendaires du prix Nobel 2017 : https://www.franceculture.fr/sciences/prix-nobel-de-medecine-2017-le-rythme-cest-la-vie

Petite pratique de la semaine : Essayez cette semaine de tout fermer à 21h et de n’avoir que des chandelles ou des lumières ambrées comme éclairage. Vous avez un foyer? Encore mieux. L’infra-rouge du feu aide la production de mélatonine (L’hormone du sommeil) et aide à nous amener doucement dans les bras de Morphée.

Jour 7

La nature et notre environnement :

La planète : On en parle assez, il faut que les choses changent, la planète est mal en point et à besoin de notre aide. Tout changement commence par soi-même. Pourquoi ne pas tenter de changer doucement vers le zéro-déchet. N’essayer pas tout d’un coup, mais commencez à vous intéresser à la chose. Moi-même je ne suis pas encore complètement zéro-déchet, mais tranquillement je m’y rapproche. Pensez aussi aux produits que vous utilisez : Ménager, Crème solaire, Insecticides, etc…

Petit exercice de la semaine : Lorsque vous voyez un déchet sur la rue ramassez-le. Commencez par un. Et voyez comment vous vous sentez après… Bien? Fière? Découragé? Écrivez-le dans votre journal.

La maison : Notre nid. Il est le seul endroit sur lequel nous avons un contrôle plus ou moins direct. Assurez-vous que cet endroit soit sain, calme, serein et avec le moins possible de chose nocive à l’intérieur. Plus votre espace est propre et rangé, plus votre vitalité peux se manifester.

Le Wifi fais partie de ces choses nocives duquel il faut réduire l’exposition. Prenez votre cellulaire et regardez combien de connexions Wifi vous entoure. Ce sont des ondes, elles vibrent au plus bas. Les études prouvent à qu’elle point elles sont néfaste pour le corps humain (animaux et plantes aussi). Mais nous vivons à l’ère de la technologie et se couper complètement des ondes Wifi est pratiquement impossible à moins de vivre dans le bois… et même là… Mais ils existent des moyens de réduire notre exposition. Revenir au bon vieux câble branché plutôt que le sans-fil… c’est encombrant mais tellement plus sain pour nous. S’assurer que notre Wifi est éloigné de notre chambre à coucher. L’endroit où l’on dort, où l’on se régénère, se guérit, récupère et restaure doit être un lieu de calme, de sérénité où aucune ondes nocives ne peux perturber notre sommeille. Il existe des filtres de Wifi, qui bloquent les ondes de nos voisins. Coûteux, mais peut-être trouverez-vous que ça en vaux le prix?

Petit exercice de la semaine : Éloignez votre Wifi de votre chambre à coucher. C’est déjà un beau début. En fait nous ne devrions avoir aucun électronique dans notre chambre : Télévision, ordinateur, Wifi, Cellulaire (à moins que celui-ci soit sur mode avion). Peut-être réorganisez votre chambre au complet?...

Je parlais du Bio plus tôt, cela concerne votre maison aussi. Les produits ménagers, les matériaux : de vos meubles (les sofas sont traité avec des produits ignifuges - maintenant reconnu nocif pour la santé), de vos outils de cuisines ex : les  plastique (aussi nocif), l’aluminium etc… Tout nous influence, notre corps est comme une éponge qui absorbe ce qui l’entoure. Plus notre environnement immédiat est sain plus notre corps le sera aussi.

Petit exercice de la semaine: essayez de trouver l’alternative naturelle d’un de vos produits nettoyant et essayez le. Remarquez la différence.

Êtes-vous rangé? On voit vraiment comment va une personne émotionnellement lorsque l’on regarde son environnement à la maison. Une amie me disait qu’elle se sentait perdue et sans énergies. Chaque fois que j’entre dans sa chambre j’ai la même sensation d’étouffement, et c’est évident pourquoi : on croule sous le poids des choses empilés. Un tri, faire des choix des choses à garder, donner ou jeté est tellement nécessaire. Pensez-y, quand vous sentez-vous le mieux, dans un endroit encombré ou dans un espace rangé et minimal? Notre environnement influence complètement notre santé physique, mentale et émotionnelle.

Petit exercice de la semaine: trouver au moins 5 choses, par pièces, que vous pourriez donner, jeter ou vendre. Vous commencerez tout de suite à sentir venir en vous plus d’énergie.

Notre corps et nos vêtements: NOUVEAU!!!

J'ajoute quelque chose de très important au programme. Un aspect qui change énormément la vitalité chez nous. La propreté. J'en parle déjà un peu pour la maison, qu'elle soit rangé nous aide à nous détendre et à respirer, mais j'ajoute ici vêtements et corps.

 

Non seulement nous accumulons sur nos vêtements la pollution environnante, et notre sudation (toutes les toxines qui sont évacué du corps) mais nous accumulons aussi nos émotions (frustrations, craintes, joie, peines), les liens que nous avons formés au cours de la journée et les événements de cette journée. Tout ça s'accumulent sur nos vêtements et sur nous. Sans même le savoir je me changeais automatiquement une fois arrivé à la maison. Logiquement je me disais que c'était pour ne pas mettre de poils de chats sur mes vêtements, mais maintenant je sais que c'était aussi pour enlever la journée de sur mon dos. Tourner la page comme on dit. Sauf que le lendemain je reportais des fois ces mêmes vêtements. On se dit: il ne sont pas sale. Pour économiser l'eau, etc... Mais on se retrouve à porter la journée de la veille sur le dos. Je me rendais compte d'un manque de vitalité, de lourdeur mais je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus... jusqu'à maintenant. Penser à vos vêtements comme étant des régulateur de vitalité, ils peuvent vous en donner (quand on se sent bien dans un vêtements) ou nous en prendre. Assurez-vous de toujours porter des vêtements neutre (propre, sans la journée de la veille dessus) et dans lequel vous vous sentez merveilleux ;) et vous verrez votre vitalité augmenter!.

 

Le corps. Le seul que nous avons. Petite anecdote: Je suis allé visiter une amie à Toronto pendant une longue fin de semaine. Étant plusieurs dans la maison avec une seule chambre de bain, il y avait la queue. Beaucoup d'attente. Donc je me suis dit: Je vais les laisser utiliser leur salle de bain, 4 jours sans me laver n'est pas la fin du monde. Je me laverai chez moi. Et bien rendue jour 3 j'avais l'impression de faire une énorme dépression. Jours 4 je pensais devenir folle, littéralement. Une fois chez moi j'ai sauté dans la douche et d'un coup... tout est partis. J'ai sentie la dépression coulé de mon corps et s'en aller. Je me suis sentie légère, heureuse, sereine, comme si on enlevait un poids énorme de sur moi. C'était le poids des 4 jours qui s'en allait. Maintenant imaginez ne jamais vous laver, penser aux itinérants et pourquoi ils semblent tous avoir perdu l'esprit... après seulement 4 jours je pensais devenir folle... OUF!!! Maintenant je me lave régulièrement, mais aussi souvent que possible. Un meeting difficile? Une douche. Une classe de yoga? une douche ou un bain. J'enlève la sudation (toxine), les liens, les événements, les émotions... et je repars à neuf. La différence est extraordinaire. Je me souviens d'un ami, CEO d'une grosse compagnie qui me disais avoir une douche dans son bureau exactement pour nettoyer, enlever les meetings et les deadlines. Je le comprend et j'approuve!

Petit exercice de la semaine: Prenez des douches aussi souvent que possible et notez la différence.

La nature : Nous sommes à la base BIO, naturel et partie intégrante de la nature qui nous entoure. Nous avons vécu en symbiose parfaite jusqu’à l’ère industriel où nous avons perdu cette confiance et ce respect envers nos sœurs les plantes, et nos frères les animaux. Nous en sommes rendue à devoir créer des études scientifiques pour prouver les bienfaits d’être en nature.

Comme le ‘’forest bathing’’, les bains de forêts, études Japonaise qui prouve que passer quotidiennement du temps en forêt aide le système immunitaire, l’esprit et les émotions, réduit l’anxiété et la dépression. Les plantes dégagent de l’huile essentielle de défense qui nous aide également. Elles purifient l’air ambiant. C’est donc rendue la norme au Japon; tout le monde pratique au moins une heure en forêt quotidiennement. C’est triste d’avoir eu besoin d’une étude scientifique pour nous rappeler ce que nos grand-mères savaient…

Petit exercice de la semaine : Aller dans la nature, peu importe la température.

Le earthing : (autre études) consiste à marcher pied nue sur la terre, gazon ou surface naturel pour recevoir les bienfaits de la terre. Tout être vivant dégage de l’énergie, un champ électromagnétique, qui peut influencer le nôtre, positivement ou négativement. La terre est magnétique, le cosmos électrique. Ses études prouvent qu’une des raisons de l’augmentation des maladies auto-immune est l’inflammation chronique et que cette inflammation est dû, entre autre, au fait que nous marchons toujours isolé de la terre, nous ne pouvons décharger cette inflammation et l’accumulons en nous. Depuis l’invention des semelles synthétiques (années 60)  et des isolants dans les maisons, nous sommes complètement coupés de la terre. Nous avons donc perdu cette connexion magnétique et la capacité de relâcher l’excès d’inflammation vers la terre. Il est important de se reconnecter avec elles. L’Hivers vous me direz : ‘’pas facile!’’ Mais serrer un arbre dans ses bras en laissant sa joue coller sur le tronc vous aideras à vous ‘’grounder’’ même en hivers.

Petit exercice de la semaine : Marchez Pieds nus dans le parc. (PS : Lire la pièce de théâtre ne compte pas ;))

Nous sommes faits de million et de milliards de bactéries, partout en nous et sur nous (Système digestif, bouche, peau, etc). Ça s’appelle le microbiôme. C’est bactéries vivent en symbiose avec nous. Elles nous aident, en nous protégeant des pathogènes et maladies, et en échange nous leur offrons l’hospitalité de notre corps. Comme tout être vivant, elles respirent, mangent, dorment, etc… revenir au produits naturels (nourriture, cosmétique, produits ménager) aide leur santé et la nôtre. Mais une autre belle manière de les nourrir est de jouer dans la terre. Comme une de mes profs dit : ‘’Salissez-vous!’’ Nous sommes beaucoup trop aseptisés. Nous détruisons l’habitat naturel de nos bactéries amies pour au contraire faire proliférer celles qui nous causent des problèmes. Donc marcher pieds nus dans la terre, sur le gazon, se rouler dans le gazon, jardiner Bio et ne pas trop laver nos légumes avant de les manger et se mettre de la terre partout est excellent pour la santé.

Petite pratique de la semaine : Vous l’avez deviné : Salissez-vous! lol

 

Le soleil: Le soleil est bénéfique… ouf j’entends déjà des cris et des protestations! Lol Et oui, la plus grande erreur médicale des 20 dernières années a été la paranoïa du soleil. Le soleil est vital pour notre survie. La preuve est la déprime que l’on ressent durant l’hiver où les journées sont courtes et que nous sommes en carence de soleil. Mais d’où vient cette paranoïa? C’est entre autre suite aux années 60 - 70 où les gens mettaient littéralement de l’huile ‘’Mazola’’ pour se faire bronzer, et l’augmentation de la pollution, qui aurait causé une augmentation des cancers de la peau. Tout de suite le Soleil fût associé au Cancer. Personne n’a pensé que ce pouvait être l’utilisation excessive du soleil et de se faire frire (huile chauffée!) qui aurait causé ces cancers. Depuis, malgré la restriction de l’exposition au soleil, le problème ne s’est pas dissipé, malgré l’application de crème solaire, les cancers de la peau continue. Ces crèmes seraient maintenant une des causes de ses maux. Les produits chimiques nocifs à l’intérieur augmenteraient le risque de cancer. Et des études prouvent les effets bénéfiques du soleil sur des patients atteints de cancer, et leur capacité à éliminer plus rapidement les tumeurs que ceux qui ne sont pas exposés au soleil. Moins nous sommes exposé au soleil, plus nos chance de guérir de maladies diminues.  C’est entre autre la vitamine D, mais aussi les bienfaits des rayons UV (et oui ils ont des bénéfices!), du bleu du ciel (défini le rythme circadien) et des infrarouges proches et lointains : Ils aident à la régénérescences des cellules et à les énergiser et aident le système immunitaire à se fortifier. Pensez à une voiture, pour la faire fonctionner vous avez besoin de gaz mais aussi d’une batterie. La nourriture est le gaz pour notre corps, le soleil est la source pour remplir notre batterie qui est l’eau à l’intérieur de nos cellules. Plus cette eau est activer par le soleil, plus elles ont l’énergie de faire leur travail de cellule.

Voici un extrait du livre d’un de mes professeurs sur la lumière rouge (infrarouge proche et lointain) :

-La plupart d'entre nous sont profondément inconscients du fait que de nombreux types de lumière sont «bioactifs» chez l'homme (ce qui signifie qu'ils affectent le fonctionnement des cellules humaines), et que notre santé est largement influencée par le dosage de ces différents types de lumière que nous recevons chaque jour. Les cinq types de lumière bioactive chez l'homme: La lumière bleue - définit le rythme circadien dans notre cerveau, qui régule à son tour de nombreux neurotransmetteurs et hormones. La lumière UV permet à l'infrarouge lointain de réchauffer nos cellules (ceci est la partie du spectre du soleil que vous sentez comme la chaleur) qui stimule les changements dans la fonction cellulaire, ainsi que les changements de circulation. La lumière rouge agit sur les mitochondries dans nos cellules pour stimuler la production d'énergie cellulaire (ATP) (entre autres mécanismes) Le proche infrarouge (NIR) agit sur les mêmes voies que la lumière rouge, en particulier dans les mitochondries de nos cellules pour stimuler la production d'énergie cellulaire (ATP) (entre autres mécanismes discutés dans ce livre). Il s'avère que la lumière est en fait nutriments essentiels pour les humains et notre santé dépend de l'obtention de la bonne dose de ces cinq types de lumière.

Tout comme nous pouvons avoir la malnutrition d'une mauvaise alimentation, nous pouvons avoir une mauvaise illumination à cause d'une mauvaise exposition à la lumière.-

Whitten, Ari. Le guide ultime de la thérapie par la lumière rouge: Comment utiliser la luminothérapie rouge et proche infrarouge (Emplacements du Kindle 208-210). Ari Whitten. Édition du Kindle.

Vous me direz : Oui mais l’hiver ??? Et bien il existe des manières d’avoir les bienfaits de la lumière rouge. Il y a maintenant des endroits avec des lits de lumière rouge ou des lampes que l’on peut avoir à la maison. Bien sûr rien ne vaut le soleil, mais pendant ces mois de noirceur, un traitement de lampe rouge le matin et le soir peut faire la différence entre zéro et le plein d’énergie.

Attention par contre, le Soleil brûle quand même, et c’est bruler à répétition qui nous rend susceptibles aux cancers. Le soleil est à son plus fort, ici au Québec, entre 11h et 15h (pour être sécuritaire, mais de 11h30 à 14h30 vraiment plus fort), donc pendant cette période évitez le soleil. Tenez-vous à l’ombre, portez un grand chapeau, mais surtout ne mettez pas de crème solaire. Le soleil du matin et de l’après-midi, jusqu’au couché, est extrêmement bénéfique (le rouge et orangé du coucher du soleil nous ramène au cycle circadien; il relâche la mélatonine (hormone du sommeil) et nous invite au dodo. Allez-y! Au soleil les amis!

Petit exercice de la semaine : le matin en vous levant tenez-vous sous un rayon de soleil (le moins habillé possible) et regardez le ciel bleu (aide à dire au cerveau : il est temps d’opérer!) et le soir regardez le coucher du soleil, ou du moins le ciel qui deviens orangé (aide à dire au cerveau : il est temps de se reposer). Commencez par ça.

La semaine en totalité : Vous pouvez faire des combinaisons avec toutes ces informations, exemple : (mon prof nous disait ça) Piqueniquer un repas santé en forêt, dans une clairière, nu, au soleil, en faisant l’amour. Avec ça, vous avez : le repas santé, la nature, le soleil, la socialisation et le NEAT! La totale! ;)

Maintenant que vous avez ces informations:

Relisez votre journal, surtout la semaine 1, et remarquer s’il y a des changements que vous voudriez apporter. Manger vous du dessert à tous les repas? Avez-vous mangé des légumes cette semaine? Avez-vous bougé en dehors de la pratique quotidienne? Restez-vous devant l’ordi ou la télé ou le cellulaire très tard le soir? Avez-vous remarqué si votre environnement est encombré? Vous emportez-vous facilement? Êtes-vous négatif souvent? Il est maintenant temps de prendre des décisions et de faire des changements vers la meilleure version de vous-même.

La pratique de la semaine:

Comme il y a beaucoup à apprendre cette semaine, la pratique est plus aisée et plus courte, mais tout aussi efficace. Vous pouvez la répéter plusieurs fois si vous avez besoin de plus de défi. Les postures debout vous aident à vous affirmer, à prendre votre place, donc elles aident aux décisions. Savourez-les et durant la pratique remarquez si des idées vous viennent suite à ce que vous avez appris et ce que vous avez réalisé en relisant votre semaine 1. Peut-être d’autres changements, d’autres inspirations vous viendront.

La posture de repos de cette semaine : Les jambes aux murs.

Cette posture vous aidera à relâcher les jambes qui ont travaillées fort tout au long de la semaine mais aussi la prise de décision.

 

Elle aussi a besoin d’une pause. Le système nerveux a été sollicité par toutes ces décisions.

 

Donnez-lui le cadeau du repos.

Couché sur le dos, les jambes au mur. Je n'ai pas mis de tapis sous moi, mais vous pouvez très bien en mettre un.

Pour ceux qui n'ont pas de murs libre à la maison, vous pouvez faire la variation les mollets sur une chaise ou votre divan.

La respiration de la semaine : Ujaï (voir la vidéo présentation de la semaine)

Ujaï aide à détendre le système nerveux. Comme cette semaine est chargée en apprentissage et en décisions le système nerveux sera sollicité et en alerte. Il est donc nécessaire de le calmer. Cette respiration nous force à ralentir le rythme et créer un son comme le bruit de vague qui se brise sur le sable, d’où le nom de respiration de la mer, qui amène un état de détente.

Bien assis, le dos bien droit, reprenez la respiration de la force intérieur (respiration de la semaine 1) et ajoutez Ujaï (respiration de la mer). Imaginez que vous chuchotez la lettre A la bouche fermée. Il y aura une mini contraction du fond de la gorge qui forcera à ralentir le débit d’air qui entre et qui sort. Concentrez-vous sur votre respiration aussi longtemps que vous en avez besoin.

La méditation de la semaine : La méditation du serment (voir la vidéo de la présentation de la semaine).

Comme c’est la semaine de prise de décision, prêter serment aux changements que l’on veut apporter dans notre vie est essentiel. Comme si nous signions un contrat avec nous-même. Le fait de faire le Mudra (le signe des mains) constitue à lui seul le serment.

 

Placer votre main gauche sur votre cœur, et levez la main droite comme si vous prêtiez serment, pliez votre index et placez votre pouce sur l’ongle de l’index. Maintenant pensez à une chose que vous voudriez changer dans votre vie. Juste une (une par jour –inspiré des enseignements de la journée-, ou une pour la semaine). Et ne faîtes que penser à cette chose. À la longue vous verrez tout plein d’idées surgir. Des moyens créatifs pour arriver au changement désiré.

 

Écrivez tout ce qui survient dans votre journal à la fin de votre méditation.

La recette de la semaine : Le déjeuner

N’oubliez pas d’attendre d’avoir faim avant de déjeuner.

Mangez léger ici.

Peut-être deux œufs avec une salade, une soupe (et oui c’est bon aussi le matin) ou (mon favoris) un Shake de protéine ou un Smoothie.

Un matin vous avez envie d’un gros déjeuner à l’américaine? Faîtes un Brunch ce jours-là. C’est-à-dire repoussez votre déjeuner plus prêt de l’heure où vous dineriez et mangez un peu plus richement. Cette journée n’aurait que deux repas; le brunch et le souper. Parfait pour la journée 7, la journée de repos.

Smootie aux petits fruits

-Protéine de chanvre BIO

-1 tasse de petits fruits frais ou congelés ex : Bleuets, fraises, framboises, mûres, etc…

-Huile de coco ou Graine de lin ou un demi petit avocat

-Pousses de votre choix ex : brocolis, choux frisé, radis, etc…

-Eau filtrée ou lait d’amande non sucré BIO

Dans un mélangeur, mettre le liquide de votre choix, ensuite la protéine (suivez les instructions sur le pot pour la quantité), les fruits, le gras de votre choix (avocat, ou huile de coco, etc…) et les pousses. Mélangez jusqu’à consistance velouté. Et servez.

PS : il est bon de faire décongeler les fruits avant de les mixer (donc les mettre dans une tasse au frigidaire la veille) pour ne pas manger trop froid. Selon la médecine chinoise manger et boire froid est la cause de plusieurs de nos maux. Vous pouvez aussi faire chauffer un peu (tiède) l’eau ou le lait d’amande avant de les mettre au mélangeur.

N'oubliez pas de venir nous dire coucou sur la page privé Facebook.

 

Bonne semaine!